Lexique

A'; B'; C'; D'; F'; G'; H'; I'; J'; L'; M'; O'; P'; Q'; R'; S'; T'; V';

A

  • Ailes de recouvrement

    Partie du dormant qui recouvre le complexe isolant, une fois la porte posée.

  • Anti-dégondage

    Pièce de renfort placée entre l’ouvrant et le dormant et rendant le dégondage de la porte impossible.

B

  • Barre de tirage

    Élément décoratif en inox brossé permettant la manoeuvre du vantail.

  • Béquille / Poignée

    Permet la saisie du vantail et l’ouverture de la serrure, la béquille est implantée en règle générale à 1070 mm du sol.

  • Bi-coloration

    Combinaison de couleurs entre la face extérieure et la face intérieure : couleur au choix dans le nuancier.

  • Barillet / Cylindre

    Élément permettant le verrouillage de la porte. Disponible de base avec 3 clés INUÏT et 5 clés INUÏT+. En option, il est possible de renforcer sa résistance à l’effraction.

  • Bloc - porte

    Ensemble ouvrant/dormant (+ tapées éventuellement).

C

  • Cache fiche

    Élément décoratif permettant de masquer les fiches (systèmes d’articulation de l’ouvrant). En option, et plusieurs finitions.

  • Cimaise

    Élément décoratif posé horizontalement sur la traverse centrale du vantail. Elle peut-être complétée par un bouton ou un bâton de maréchal.

  • Cochonnet du dormant

    Partie visible du dormant depuis l’extérieur qui vient en recouvrement du vantail.

  • Coefficient Ud

    Coefficient d’isolation mesurant les capacités d’isolation d’une porte d’entrée. Il est exprimé en W/(m2.K). Plus la valeur du coefficient est faible, meilleure est l’isolation.

  • Côte de passage

    Cote entre les 2 cochonnets du dormant.

  • Crémone

    Dispositif de fermeture de la porte, dans lequel la rotation d’un organe de manœuvre, généralement simple et non amovible, est transmise par un mécanisme soit à une tringle unique, soit à deux tringles se déplaçant simultanément en sens inverse. Dispositif mécanique de fermeture de la porte composé d’une tringlerie et de boitiers. Celle-ci peut être à relevage ou automatique, à rouleaux ou à crochets. En option la crémone peut être motorisée (domotique).

  • Châssis ouvrant

    Cadre vitré et mobile d’une porte (le plus souvent à grilles) facilitant l’entretien et l’aération.

  • Chêne

    Essence française utilisée de longue date en menuiserie extérieure, noble et typée reconnue pour son esthétique.

  • Cintrage

    Action de donner une forme courbe (demi cercle, arc de cercle ou assemblage d’arcs) à la partie supérieure d’une porte (traverses supérieures de l’ouvrant et du dormant) ou à une imposte.

D

  • Dimensions hors tout

    Hauteur x largeur extérieures de la menuiserie, exprimées en centimètres (dormant et ailes de recouvrement compris).

  • Dimensions tableau

    Hauteur x largeur de la maçonnerie, exprimées en centimètres (enduit compris) = Tableau fini.

  • Dormant carré

    Dormant sans ailes de recouvrement, ni rainure tapée. Idéal pour la pose en tunnel.

  • Dormant élargi

    Section de dormant plus large que le standard. Technique utilisée en rénovation.

  • Dormant rénovation

    Dormant usiné pour un montage en rénovation. Il vient se fixer sur l’ancien dormant en place et permet de remplacer sa porte sans travaux de démolition ni de finition. Technique réalisable sur l’ensemble de nos gammes.

  • Droite poussant

    Sens d’ouverture de la porte, on pousse le vantail vers la droite en étant à l’extérieur.

  • Dimensions passage

    Dimensions entre chaque bord du dormant et disponibilité pour le passage lorsque la porte d’entrée est ouverte.

  • Dormant

    Encadrement de la porte scellé dans la maçonnerie et composé de deux montants, d’une traverse et d’un seuil.

F

  • Fiche tridirectionnelle

    Fiches ou paumelles pouvant être réglées dans le sens de la hauteur (montée), de la largeur (translation) et de la profondeur (compression) à l’aide d’une simple clé 6 pans. Elles équipent l’ensemble de nos portes d’entrée.

  • Fixe

    Partie pleine ou vitrée venant s’ajouter à l’ouvrant pour augmenter la largeur de la porte (ouverture impossible). Esthétique similaire ou associée à l’ouvrant principal.

  • Fixe en dormant

    Partie pleine ou vitrée indissociable du dormant (ouverture impossible).

G

  • Gâche

    Pièce de sécurité métallique qui assure la fermeture des points de la crémone.

  • Galets/rouleaux

    Sur les crémones, les galets ou rouleaux sont des petits cylindres métalliques qui guident le vantail contre le dormant en assurant la fermeture multipoint et le réglage de la compression.

  • Gauche poussant

    Sens d’ouverture de la porte, on pousse le vantail vers la gauche en étant à l’extérieur.

  • Gâche électrique

    Gâche qui permet d’actionner l’ouverture de la porte à l’aide d’un système de contrôle d’accès (interphone, digicode, etc.).

H

  • Heurtoir

    Accessoires de quincaillerie, fixé sur le vantail de la porte d’entrée d’une maison, et qui sert à frapper pour s’annoncer. Aussi fonction décorative.

  • Hors standard

    Dimensions/caractéristiques ne correspondant pas à celles définies comme normalisée. C’est souvent le cas en rénovation.

I

  • Imposte en faux ouvrant

    Partie haute fixe située au dessus du vantail simulant une possibilité d’ouverture.

  • Imposte fixe en dormant

    Partie haute fixe située au dessus du vantail avec un remplissage vitrage ou panneau directement dans la feuillure du dormant.

  • Imposte pleine

    Pièce monobloc haute située au dessus de la traverse du dormant.

  • Imposte

    Partie fixe ou mobile, vitrée ou non, placée au-dessus du vantail de la porte. Elle peut apporter clarté (vitrage) et combler une ouverture importante en hauteur. Peut être rectangulaire ou cintrée.

J

  • Jet d'eau

    Pièce rapportée ou non, positionné en bas d’un ouvrant, ayant pour but de rompre le cheminement de l’eau et /ou de rejeter l’eau de ruissellement vers l’extérieur

L

  • Laquage

    Produit de finition qui donne la couleur à la menuiserie.

  • Lasure

    Produit de finition qui donne la couleur à la menuiserie bois.

M

  • Moulure

    Elément décoratif de la menuiserie en soulignant les formes et/ou les vitrages.

  • Moulures d'habillage

    Pièce généralement de faible section, destinée à masquer le joint de la liaison menuiserie gros-oeuvre.

  • Meneau

    Montant fixe séparant le vantail d’un fixe, d’un semi-fixe ou d’un fixe en dormant.

  • Moabi

    Essence africaine utilisée de longue date en menuiserie extérieure.

  • Montant

    Pièce verticale d’un dormant.

  • Movingui

    Essence africaine utilisée de longue date en menuiserie extérieure.

O

  • Ouverture vers l'exterieur (ouverture à l'anglaise)

    Porte qui s’ouvre vers l’extérieur. Principe très utilisé dans les lieux publics quand il s’agit de favoriser rapidement la sortie des personnes vers l’extérieur (sorties de secours par exemple).

  • Ouvrant/vantail

    Partie mobile de la porte.

P

  • Panneau

    Élément de remplissage, vitré ou plein, quel que soit le matériau.

  • Pêne

    Pièce mobile d’une serrure (crémone), qui bloque le battant de la porte en pénétrant dans la/les gâche(s).

  • Plein cintre

    Géométrie correspondant à un cercle.

  • Plinthe haute/basse

    Pièce d’ornement rectangulaire située en bas de porte décorative, elle sert aussi à rejeter l’eau et à protéger la bas de porte contre les coups.

  • Poignée, béquille

    Permet la saisie du vantail et l’ouverture de la serrure, la béquille est implantée en règle générale à 1070 mm du sol.

  • Panneaux plates-bandes

    Panneaux en bois usinés pour créer du relief dans le respect des règles de la menuiserie traditionnelle.

  • Parclose

    Pièce de faible section servant au maintien des vitrages ou des parties pleines (panneaux) des vantaux. Petite moulure intérieure.

  • Performances thermiques

    Voir COEFFICIENT UD.

  • Plein cintre

    Profil des traverses hautes du dormant et de l’ouvrant d’une porte décrivant exactement un demi-cercle.

  • Plinthe

    Pièce rapportée sur la traverse inférieure des châssis, ayant pour but de rompre le cheminement de l’eau de pluie.

  • Poignée de tirage

    Poignée obligatoirement associée à une serrure manuelle à ouverture à la clé : une fois la porte fermée, l’ouverture n’est possible qu’à l’aide de la clé. En option.

  • Porte fermière

    Porte dont l’ouvrant est divisé en deux parties mobiles indépendantes : une basse et une haute.

Q

  • Quincaillerie

    Ensemble des pièces utilisées comme éléments d’assemblage, de mouvement, de manoeuvre ou de condamnation de la porte.

R

  • RAL

    Nuancier international de définition des différentes teintes sur lequel tous les fabricants se sont alignés.

  • Rouleaux

    Voir GALETS.

S

  • Semi-fixe

    Partie pleine ou vitrée venant s’ajouter à l’ouvrant d’une porte pour en augmenter la largeur de passage (par son ouverture possible).

  • Seuil

    Pièce intergrante du dormant dans sa partie basse. Les seuils ont une hauteur normalisée, inférieure à 20 mm, conforme aux lois handicap (PMR)

  • Serrure automatique

    Serrure automatique qui ne nécessite plus de relever la poignée lors de la fermeture/ou verrouillage (déclencheur).

  • Serrure manuelle

    Serrure dont le verrouillage nécessite un relevage de la poignée.

  • Soubassement

    Partie basse d’une porte.

T

  • Tapée

    Pièce rapportée sur l’épaisseur du dormant d’une porte, du coté extérieur et destinée à compenser l’épaisseur du complexe isolant. Les dimensions courantes d’épaisseur totale de dormant (dormant + tapée) sont : 100/120/140/160/180mm. Les dimensions intermédiaires sont réalisables en fonction des gammes.

  • Thermolaquage

    Traitement de surface des profilés et tôles par application d’une poudre à base polyester thermo durcissante cuite au four.

  • Tiercé/Semi-fixe

    Porte possédant plus d’un ouvrant.

  • Traverse

    Pièce horizontale d’un dormant.

V

  • Vantail

    Voir OUVRANT.

  • Vitrail

    Vitrage composé de plusieurs types de vitrages assemblés par des petits bois laiton ou plomb soudés entre eux.